lyrics 2

Publié le par antena


Hello ,
As promised , 5 more lyrics of songs listed by Stephanie.
I'll come back on this , but I'm working on a big Antena tour in November as well as more gigs with Buscemi.
I would like to thank Prominence recordings in Greece , to believe in my music and help Easy does it 's promotion in their country.
Many thanks.
xxx Issy

Instant de trac

Instant de trac , juste pour tromper la solitude ,
briser la lassitude , tenter de se contrôler.
Même si je contracte et ce toujours malgré l'habitude ,
de pauses en attitudes , ça finit par passer.

Juste un instant de trac.
Ne m'en veut pas si je craque pas de trucage , pas d'arnaque.
Juste un instant de trac.
Ne m'en veut pas si je craque.

Instant fragile juste pour allumer le contact.
L'affaire est dans le sac , lorsque tout est spontané
grâce à la musique on se rapproche et l'on fait un pacte.
Sur white écrit en black , je rougis ça te plait.

Juste un instant de trac.
Ne m'en veut pas si je craque pas de trucage , pas d'arnaque.
Juste un instant de trac.
Ne m'en veut pas si je craque.

Je respire

Ciel encre de chine sous la voie lactée
Astre mort que l'on voit s'embraser
Flamme blonde dans la nuit d'été
Intimité.

Je respire , dès que j'entend ta voix
Il n'est pas de meilleur endroit
Que celui où je suis dans tes bras
Je respire

Accalmie que rien ne viendrait troubler
Nos rêves et nos désirs partagés
Pour un soir les caresses échangées
Affinité.

Je respire , dès que j'entend ta voix
Il n'est pas de meilleur endroit
Que celui où je suis dans tes bras
Je respire

La brise doucement s'est levée
Elle a effleurée d'un baiser
Nos corps enlacés
Je t'en pris ne me laisse pas
Le désir renaîtra
Ne me laisse pas`

Le silence ne se refermera pas
Sur l'écho , l'écho de tes pas
Bruits ensorcelés
Par toutes les vagues , les mots murmurés.

Je respire , dès que j'entend ta voix
Il n'est pas de meilleur endroit
Que celui où je suis dans tes bras
Je respire

pécheresse a la ligne

Je ne peux m'empêcher de pêcher
Des grands , des gros et même des petits
Les poissons de la mer
Les truites des rivieres
Je ne peux m'empêcher de les pêcher

Je ne peux m'empêcher de tomber
Dans les filets épais de la nuit
En boule ou de travers
En avant en arrière
Je ne peux m'empêcher , m'empêcher de pêcher.

Je ne peux m'empêcher de goûter à la vase , à la poisse
au vent saler , d'emprunter à la nage d'autres voies
que suivre l'empreinte de tes pas , l'empreinte de tes pas.
Je ne peux m'empêcher de craquer les fils d'or
qui nous relient et malgré mes grands airs je me cramponne
a toi comme à l'encre de fer , à l'encre de fer.

Je tombe tout au fond d'un puit , j'en ressors couverte d'orties
je secoue la tête follement étourdie , répandant
mille et une gouttes de pluie , des gouttes de pluie.
La nuit , je ramasse des coquillages , je m'ébats à ton rivage
dès l'aube car c'est dans ce frais ruisseau que mon corps trouve
enfin le doux repos , trouve enfin le repos.

sur ton ile

Il n'y a que toi pour deviner mon coeur blessé , désarmé.
Il me suffit de me plonger dans l'eau de tes pensées
Algue docile emportée par les courants , je mets le cap
sur ton île.

Là , sur le sable m'alanguir , à l'ombre de tes secrets.
Nuits de velour et yellow moon , au ciel de notre amour
Algue docile emportée par les courants , je mets le cap
sur ton île.

Il n'y a que moi pour deviner , ton coeur blessé , désarmé.
Il nous suffit de nous noyer dans l'eau de nos baisers.
Algue docile emportée par les courants , je mets le cap
sur ton île.

Deux enfants

Deux enfants qui volent dans la nuit
Emergeant des étoiles , éclats de rire jusqu'au ciel.
Deux enfants qui dansent sur les toits
Farandole d'étoiles , leur mélodie
Illuminent la vie.

Encore une fois cris d'amour
Notes qui flottent sur la ville.
Des reflets si clairs caressent leurs cheveux
Des rayons de lune éblouissent leurs yeux
Gouttes si fragiles coulant comme des bulles claires.
Leurs voix cristalines se fondent à l'infini
Deux enfants s'amusent ils traversent l'espace
Au dela du temps , l'amour chante leur rêverie
Chante toujours l'amour

Deux enfants chantonnent dans ma vie
Dépassant la lumière leurs regards glissent sur l'univers
La beauté chavire dans leur yeux
Enfants de nulle part , vision liquide
Déferle dans la ville

Encore une fois cris d'amour
Notes qui flottent sur la ville.

Des reflets si clairs caressent leurs cheveux
Des rayons de lune éblouissent leurs yeux
Gouttes si fragiles coulant comme des bulles claires.
Leurs voix cristalines se fondent à l'infini
Deux enfants s'amusent ils traversent l'espace
Au dela du temps , l'amour chante leur rêverie
Chante toujours l'amour

Publié dans News

Commenter cet article